29 avril 2016 > Journée d’étude à Lille de 9h à 17h

> Télécharger le programme


Qu’en est-il de la délinquance des filles, de son évolution ? Assiste-t-on réellement à l’apparition de nouvelles figures de la dangerosité féminine aujourd’hui ?

La presse annonce une « nouvelle violence au féminin », s’alarme de l’apparition « de gangs de filles » et autres « petites terreurs ». L’opinion publique s’accorde à déclarer la fin du « sexe faible », observant une tendance nette à la virilisation des adolescentes. Perceptions et normes transforment les « diablesses » des années 1950 en « crapuleuses » des années 2000.

Peu de travaux historiques français ont abordé la question particulière du traitement et de la perception de cette déviance juvénile féminine. Pourtant un détour diachronique doit permettre de mesurer la réalité de ce phénomène. Y a-t-il réellement une mutation de la délinquance des filles, ou ne serait-ce pas plutôt un changement de regard posé sur les femmes en général et les adolescentes en particulier ?

L’expo des Mauvaises filles s’installe du 8 mars au 29 avril à l’ENPJJ à Roubaix.

Retrouvez toutes les infos sur le site de l’ENPJJ 

mauvaises_filles_enpjj_roubaix

Le 8 mars profitez de la journée de la femme pour venir à l’après-midi des mauvaises filles ;)

apres_midi_mauvaises_filles

Télécharger le programme
L’entrée est libre sur inscription
Pour s’inscrire merci d’envoyer un mail à cette adresse : recherche.enpjj-roubaix@justice.fr

 


 

 

image_accueil

affiche_web